LETTRE À LA CÔTE D’IVOIRE

0
22

Compatriotes, Chers Ivoiriens ! Chères Ivoiriennes !

Chers Parents ! Chers Frères ! Chères Sœurs !

La Côte d’Ivoire est malade, elle se meurt lentement et sûrement.
Et cela sous nos yeux et sous la responsabilité collective de tous les Ivoiriens.
Maintenant, elle appelle tous ses enfants au rassemblement à son chevet pour son salut, dans un « Elan de Sursaut National ».
Voyez-vous-mêmes !

Et chacun de nous le sait, ce n’est un secret pour personne :

1. Les FORETS de la Côte d’Ivoire sont prises d’assauts systématiques.

2. Les VILLAGES de la Côte d’Ivoire sont occupés et annexés.

3. La FAMINE ET LA PAUVRETE sévissent sous toutes les formes.

4. La MORT, LA CRIMINALITE, L’INSECURITE, sont les fléaux qui s’abattent quotidiennement sur la Côte d’Ivoire.

5. Le TRIBALISME INSOLENT ET VIOLENT, LE NEOCOLONIALISME sont devenus des institutions pour le Pays.

6. La GABEGIE, LA CORRUPTION ET LE VOL constituent une véritable gangrène sociale.

7. La HAINE ET LA PEUR DE L’AUTRE, LA DISCRIMINATION ET L’EXCLUSION ETHNIQUES, LA RANCŒUR ET L’ESPRIT DE VENGEANCE sont autant d’obstacles et de freins à la réconciliation totale et sincère de la Côte d’Ivoire.

8. LA FAILLITE DE CERTAINS HOMMES, FEMMES, ET DES PARTIS POLITIQUES IVOIRIENS, est mise en évidence. Ils sont donc disqualifiés.

9. Ces HOMMES ET PARTIS POLITIQUES ONT ECHOUE et ils ont perdu la confiance du peuple de Côte d’Ivoire. Mais, malgré cela, les revoilà, qui s’agitent à nouveau et mettent en œuvre des plans et projets pour des alliances opportunistes, des arrangements de circonstance, dont le seul but est de servir leurs propres intérêts et non ceux du peuple de la Côte d’Ivoire.

Rappelons que ces genres de combinaisons politiques (les uns avec les autres ou les uns pour les autres) nous ont déjà montré leur nocivité et leur inefficacité, et pour ne pas dire, ont créé la division de plus en plus profonde entre les Ivoiriens.

10. Le SYSTEME EDUCATIF de la Côte d’Ivoire, naguère hautement performant et excellent au temps de feu Président Félix Houphouët-Boigny, est aujourd’hui inopérant à cause de ses infrastructures en état de putréfaction avancée.
Par voie de conséquence, il est la source de retards : intellectuel, moral, culturel, pour une jeunesse ivoirienne en manque de repères et de valeurs. Et cette jeunesse trouve comme dérivatif et refuge : la violence, la drogue, la criminalité et la cyber criminalité et encore la prostitution en tous genres.

11. De même, le SYSTEME DE SANTE de Côte d’Ivoire, par ses structures sanitaires, sociales et hospitalières, est aussi en état de délabrement et d’abandon. Ces établissements de santé ne sont rien d’autres que de véritables mouroirs et abattoirs pour les Ivoiriens.

12. L’AGRICULTURE, qui a fait de la Côte d’Ivoire le phare économique de l’Afrique, est dévoyée. Les Ivoiriens sont expropriés et dépossédés de leur première richesse qu’est la terre. Le port de San Pedro est assigné à l’écoulement des produits de l’agriculture de la Côte d’Ivoire, au profit des pays étrangers.

Ivoiriens, Ivoiriennes, ce tableau sombre, diagnostic alarmant et piteux, exige de tous une prise de conscience collective et nous appelle au rassemblement et à l’union, pour constituer une force alternative pour le Salut National.

Ivoiriens, Ivoiriennes, la Côte d’Ivoire nous appelle et c’est
TRES URGENT
Au Rassemblement ! Au Rassemblement ! Et au Rassemblement !
A la Réconciliation ! A la Réconciliation ! Et à la Réconciliation !
Au Changement ! Au Changement ! Et au Changement !

En vue de partager notre vision de notre pays commun et dans le souci de le sauver, plusieurs échanges ont été entrepris avec un certain nombre de personnalités et de leaders politiques, en vain.

Par conséquent, que tu sois militant ou membre de parti politique ! Que tu sois de la société civile ! Que tu sois dirigeant, responsable ou personnalité politique ! Que tu sois jeune ou adulte ou encore vieillard, que tu sois paysan, commerçant, fonctionnaire, homme ou femme d’affaires, étudiant ; que tu sois membre d’une congrégation ou communauté religieuse, dirigeant ou représentant d’une église, d’une mosquée, d’une synagogue, etc. …

La Côte d’Ivoire t’appelle ! Elle nous appelle !

Et toi, peuple de Côte d’Ivoire dans la diaspora, le pays t’appelle, il nous appelle au Rassemblement.
Rassemblons-nous au
MOUVEMENT DE LA SOLIDARITÉ DÉMOCRATIQUE (MSD)
Pour rebâtir ensemble, la main dans la main, l’Unité, la Paix et la Prospérité par le changement pour une Côte d’Ivoire Nouvelle et Réconciliée.

Ivoiriens, Ivoiriennes, cet appel au secours, ce cri de détresse de la Côte d’Ivoire sont révélateurs d’un grand péril imminent qui guette la Côte d’Ivoire comme une épée de Damoclès sur sa tête :
Et pour une certaine classe politique, c’est le pouvoir, malheureusement rien que le pouvoir et toujours le pouvoir quoi que vive le peuple !

Chers Ivoiriens et chères Ivoiriennes ! Chers Parents ! Chers Frères et Sœurs ! L’heure est venue, et elle est grave, pour nous rassembler, pour nous réconcilier, et pour prendre collectivement en main, le destin de la Côte d’Ivoire, notre pays commun.

Taisons nos querelles et griefs ! Laissons de côté pour un temps nos intérêts et nos postures politiques,
et
Rassemblons-nous, Unissons-nous, Réconcilions-nous !
pour reprendre d’abord la Côte d’Ivoire, notre patrie.

Ensemble, Exigeons et Imposons, Maintenant,
Une Transition Démocratique en Côte d’Ivoire.

Ainsi, peuple de Côte d’Ivoire, Ensemble, nous éviterons à notre pays une Nouvelle Guerre, avec toutes les souffrances et les morts qu’elle engendre.

En effet, les conditions d’organisation d’une élection crédible, transparente, apaisée et pluraliste ne sont pas réunies aujourd’hui ; elles ne le seront pas plus ni demain, ni à court terme vu l’esprit des différents acteurs visibles.

Pour le Mouvement de la Solidarité Démocratique (MSD)
Jean BLÉZON
Contacts : msdpourlacotedivoire@gmail.com ; 00337 51 26 32 85

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 − 8 =